Télétravail : votre employeur peut il vous le refuser ?

L’impact provoqué par le covid-19 reste incontournable. L’économie mondiale est fortement touchée. C’est l’une des raisons pour lesquelles les entreprises s’efforcent de trouver des moyens pour se développer ou du moins, maintenir leur survie. Depuis le confinement, les règles ont strictement changé. La propagation alarmante de l’épidémie oblige les travailleurs à prendre le maximum de précaution. Les salariés peuvent-ils déposer un refus de télétravail auprès des patrons ? Le point.

Le télétravail est-il facultatif ou obligatoire ?

Même si une période de déconfinement a eu lieu, les statistiques officielles ont pu démontrer la nécessité d’un nouveau confinement. À cause de ces situations instables, des conflits décisionnels font apparitions. D’une part, l’entreprise veut optimiser sa production en incitant les employés à travailler dans leurs propres locaux et d’autre part, les salariés pensent à leur sécurité et optent pour le télétravail.

Une multitude de questions tourmente l’esprit des travailleurs sur le positionnement des dirigeants vis-à-vis du télétravail. Avez-vous le droit d’exiger cette condition ? Que faire si votre employeur ne vous permet pas de travailler à domicile ou au contraire, ont-ils le pouvoir de vous imposer à faire du télétravail même lorsque vous ne le souhaitez pas ? Ne pas faire de sérieuses réflexions sur vos privilèges, c’est faire preuve d’une coupable indifférence sur vos actions à entreprendre. Il est alors utile de savoir que le nouveau protocole sanitaire en entreprise confirme que le télétravail est obligatoire pour les activités qui le permettent.

Les alternatives à prendre si l’employeur refuse

Il est à noter que la mise en œuvre du télétravail a pour objectif de lutter contre la propagation du covid-19. En effet, les interactions sociales sont limitées et contribuent ainsi à la protection des salariés. Du point de vue de l’entreprise, la production est optimale si le travail s’effectue dans ses propres bureaux. Il n’est pas rare de voir des refus de télétravail chez quelques firmes. L’idéal est de convaincre les manageurs des risques liés au travail extérieur et de s’autodiscipliner pour préserver la même qualité de travail à domicile. Comme vous êtes actuellement conscient de vos droits, il est également possible d’en parler aux représentants syndicaux ou au comité social et économique.

Ce qu’il faut savoir pour les périodes à venir

En général, une charte (ou un accord télétravail) a été faite entre les deux acteurs. D’après les statistiques, 30 à 40 % des postes sont éligibles au télétravail. Même si le confinement prend fin, vous aurez toujours le droit de solliciter l’entreprise pour que vous puissiez poursuivre un travail à distance selon les conditions présentes dans la charte. Dans ce cas, la société dans laquelle vous travaillez aura deux possibilités. Soit elle accepte votre demande, soit elle fait recours à un refus de télétravail, mais cette fois-ci en justifiant son motif.

Comment devenir développeur web Freelance ?
Faire recours à un licenciement pour faute grave